QE - A. De Croo - L’impact du Black Friday sur l’e-commerce 

Rédigé par Caroline Cassart, le 20/12/2018 à 10:04

Monsieur le Ministre,

Le Black Friday (ou vendredi noir) est un concept venu tout droit des Etats-Unis. Il tombe le lendemain de la célèbre fête familiale américaine : Thanksgiving (programmé le 3e jeudi du mois de novembre).  

À partir de ce jour, les enseignes multiplient les promotions et autres bonnes affaires pour vendre leurs produits et prolongent leurs actions durant tout le week-end pour se clôturer le lundi par de spectaculaires promotions mais en ligne cette fois !  Ce lundi particulier est devenu le Cyber Monday.

Ce phénomène commercialo-culturel a débarqué en Belgique en 2010 et a très vite pris de l’ampleur. Nombre d’enseignes jouent le jeu mais chez nous les promotions durent toute une semaine.

À ce sujet, je souhaite faire le point avec vous.

Monsieur le Ministre,

Durant cette période de promotions, dans quelles mesures les ventes et achats de biens et de services en ligne ont augmentés par rapport à une semaine « ordinaire » ? Quelles comparaisons peut-on faire par rapport à cette même période pour les 5 dernières années ?

Peut-on estimer l’impact de cette période de promotions sur le chiffre d'affaires des entreprises belges (tout type confondu) activent dans l’e-commerce ? Dans l’affirmative, quel est-il ?

Peut-on estimer le pourcentage de consommateurs belges ont acheté en ligne durant cette période ? Quelles comparaisons peut-on faire durant cette même période pour les 5 années précédentes ?

Peut-on estimer le pourcentage de belges qui ont acheté en ligne à des vendeurs d’un autres pays de l’UE durant cette période ? Quelles comparaisons peut-on faire durant cette même période pour les 5 années précédentes ?

Peut-on estimer l’impact de cette période de promotions sur les paiements électroniques belges ? Dans l’affirmative, quel est-il ?

Quels sont les secteurs qui se sont prêtés au jeu de la semaine du Black Friday ?

 

Réponse d’Alexander De Croo à la Question écrite n° 1346 de Caroline Cassart-Mailleux

 

Concerne : Black Friday. - L'impact sur l'e-commerce.

1 et 5. Les statistiques officielles issues des différentes enquêtes coordonnées par la Direction générale Statistique - Statistics Belgium ne permettent pas d’estimer l’impact du Black Friday sur l’ensemble du commerce électronique en Belgique. Il existe toutefois différentes sources privées qui permettent de refléter ce phénomène. Worldline, le leader européen dans le secteur des paiements et services transactionnels a enregistré une hausse de 65% des transactions en ligne le jour du Black Friday par rapport au vendredi qui précédait. L’impact du Black Friday est également visible dans le commerce physique puisque de nombreuses grandes enseignes y participent. Worldline a enregistré une hausse de plus de 10% des transactions ce jour-là par rapport à un vendredi normal et de 12% par rapport au même événement l’année dernière.

De son côté Bpost a annoncé avoir traité 22% de colis en plus à l’occasion du Black Friday par rapport à un jour habituel.

2. Il n’est pas possible de répondre à cette question à partir des statistiques officielles car la plus petite période de rapportage est mensuelle.

3. Je ne dispose pas encore de chiffres issus du secteur privé mais il apparait que le Black Friday connait un succès grandissant dans notre pays.  En effet, d’après COMEOS, un Belge sur deux a déclaré vouloir faire des achats lors de cet événement en 2018.

4. Les données sur l’origine géographique des vendeurs en ligne existent uniquement sur base annuelle et il est dès lors impossible de les connaitre pour la période du Black Friday. 

6. Traditionnellement, les produits qui rencontrent le plus de succès sont les articles électroniques, les vêtements et les produits de beauté. Le succès grandissant du Black Friday auprès des consommateurs a incité d’autres enseignes, plus traditionnelles, à participer à cet événement ; c’est le cas notamment de la grande distribution, de l’ameublement, du bricolage et du secteur automobile.