QE - D. Reynders - Les recrutements au sein de la composante Air

Rédigé par Caroline Cassart, le 13/03/2019 à 12:12

Monsieur le Vice-Premier Ministre,

En 2018, la Défense devait recruter 1.570 personnes, soit 35% de plus qu'en 2017, pour faire face au départ massif des militaires âgés.

A ce sujet, je souhaite obtenir plus de précisions.

Monsieur le Vice- Premier Ministre,

Pourriez-vous m’indiquer, pour la composante Air, combien de postes d’officiers, sous-officiers, officiers de complément, de recrutements spéciaux et d’engagements volontaires militaires sont prévus pour l’année de recrutement 2019 ?


Réponse de Didier Reynders à la question n° 1661 de Caroline Cassart-Mailleux:

 

1.      Pour 2019, il est prévu de recruter 82 candidats officiers pour l’Ecole Royale Militaire (ERM) via le recrutement normal. Dans le courant de leurs études, ils seront amenés à faire le choix entre la composante Terre, la composante Air (personnel non-navigant) ou, pour une minorité, la composante Médicale, dans des fonctions non-techniques. Il n’est pas possible de dire combien de ces candidats officiers du recrutement normal 2019 iront finalement rejoindre la composante Air. De plus, 7 candidats officiers pilotes et 2 candidats ingénieurs industriels seront recrutés via l’ERM. A côté de ce recrutement pour l’ERM, 30 candidats officiers seront également recrutés pour la composante Air comme BDL (durée limitée), via le recrutement spécial officier de carrière niveau A et le recrutement pour le cadre auxiliaire.

 

2.      Il est aussi prévu de recruter 181 candidats sous-officiers pour la composante Air via les différents types de recrutement et 151 candidats volontaires comme BDL. La Défense ne recrute plus de candidats EVMI (Engagement Volontaire Militaire) depuis 2015.