Question à la Ministre de l'Education, Caroline Désir, concernant l'épreuve 2019 du CESS en français où l'un des textes qu'on pouvait lire posait question.

viande invitro

L’examen du CESS en français distribué aux élèves de rhéto en juin dernier est particulièrement interpellant. En effet, celui-ci se composait d’une série de documents portant tous sur la viande in vitro, autrement appelée la viande synthétique. Les textes indiquaient notamment que « la viande cultivée est identique à la viande obtenue de manière traditionnelle » et que « si toute la viande produite au niveau mondial était cultivée de manière in vitro, les émissions de gaz à effet de serre pourraient être réduites de 80 % et l’utilisation d’eau de 90 % ».

Madame la Ministre, je suis effarée de lire de tels propos. Sachant qu'actuellement nos jeunes se posent beaucoup de questions, il me parait important de leur fournir les différents points de vue existants afin qu’ils se forgent eux-mêmes une opinion. De plus, il me parait essentiel de soutenir notre agriculture et nos agriculteurs locaux. Dès lors, à l’heure où nous parlons de plus en plus de « circuits courts » et de « bio », il me semble inopportun de promouvoir la viande in vitro, cultivée en laboratoire. Madame la Ministre, bien que sachant qu’il n’est pas de votre fait, comment expliquez-vous ce choix? Pourquoi ne pas avoir distribué un panel de textes offrant différents points de vue? 

La réponse de la Ministre, c'est par ici