Ne serait-il pas bon d'offrir aux enfants un bagage scientifique au sujet, notamment, de la vaccination? Comme ce qu'il se fait dans les Pays scandinaves.

vaccin


Fin 2019 et donc bien avant la crise sanitaire que nous vivons actuellement, le Vif publiait un dossier relatif à la vaccination. Parmi les articles, un entretien avec Yves Van Laethem et Charlotte Martin relatif aux obstacles d'une politique vaccinale exemplaire. Inutile de préciser que, quelques mois et un confinement plus tard, la relecture de ce dossier est différente. 

 

Selon eux et parmi les griefs, le plus urgent concerne l'éducation à la santé. En effet, il n'y aurait aucune éducation à la vaccination et à son rôle en cours de scolarité. A la sortie, les élèves n'ont donc aucun bagage scientifique sur le sujet et, plus généralement, c'est la population dans son ensemble qui manque d'une solide culture en matière de santé publique. Je cite: "C'est ainsi qu'on laisse le terrain vierge de connaissances aux antivaccins pour y semer des doutes et des théories du complot. Dans les pays scandinaves, l'utilité de la vaccination est intégrée aux programmes d'éducation sanitaire à la maternelle, à l'école et au collège".

 

Madame la Ministre, nous avons déjà parlé à de multiples reprises dans cette commission du plan de vaccination et de la lutte contre l’hésitation vaccinale… des parents. L’approche de la question du point de vue des enfants est plus rarement mise en avant. Il semble pourtant important de donner aussi aux élèves les outils et les connaissances nécessaires pour se forger une opinion personnelle sur la vaccination.

 

Madame la Ministre, quelle est votre opinion sur le sujet? Ne pensez-vous pas également qu’un meilleur enseignement du fonctionnement des vaccins par exemple, contribuerait à la sensibilisation à l’importance de se faire vacciner? Qu’en penseraient les service PSE et l’ONE? Les missions de promotion de la santé à l'école sont en effet assurées par un service PSE (Promotion de la Santé à l'Ecole) mais peut-être n’est-ce-pas suffisant dans ce cadre-ci. Ne serait-il pas opportun et intéressant d'intégrer davantage encore ce paramètre tout au long du cursus scolaire? Ou, à tout le moins, d’avoir dans les actions et campagnes d’information une approche "enfants"? Pourriez-vous avoir un contact avec votre collègue de l’Enseignement à ce sujet?

 

Enfin, des études existent-elles concernant le modèle scandinave et, dans l'affirmative, comptez-vous vous en inspirer? Une évaluation des PSE a-t-elle déjà eu lieu? Si oui, qu'en ressort-il et de quand date-t-elle?

Une étude des besoins des PSE (moyens humains et d’action) était également attendue, est-elle disponible?


La réponse de la Ministre