A l'ère de l'économie circulaire, l'artisanat a toute son importance. Comment mettre en valeur cette filière au niveau régional?

artisan

Un paragraphe de la Déclaration de politique régionale fait référence au soutien que le Gouvernement compte apporter aux initiatives qui « favorisent le développement de l'esprit d'entreprendre chez les jeunes et les demandeurs d'emploi », et est cité, notamment, le domaine de l’artisanat.

A l’ère de l’économie circulaire, j’estime que cette filière a une très grande importance. Un concours (la Vitrine de l’Artisan, dont l’IFAPME est membre du comité de sélection) et un site (le répertoire de l’artisan) sont déjà mis en place depuis 2006 pour assurer de la visibilité au secteur, mais en 14 ans, seuls 1879 personnes dans toute la Belgique bénéficient de cette reconnaissance.

Que serait-il possible de mettre en place pour valoriser cette filière au niveau régional ? D’autres événements, activités, aides au lancement… pourraient-ils être envisagés pour encourager les jeunes à se lancer dans ce domaine ? Quels sont les secteurs, à l’heure actuelle, qui ont le plus de succès à l’IFAPME ? Une étude a-t-elle été menée via l’Institut pour connaître les domaines dans lesquels l’artisanat est le plus apprécié et utile ?

La réponse du Ministre Borsus