Dans le Condroz, on s’organise au maximum pour retirer les masques destinés au secteur de 1re ligne, dans chaque Commune. Article paru dans l'Avenir Huy-Waremme ce jour.

masques

Par vagues, les masques FFP2 et les masques chirurgicaux débarquent dans les communes pour le secteur de 1re ligne: personnel de homes, médecins généralistes, infirmiers à domicile, aides-soignants… Et pour organiser ce transport de stock, dans le Condroz, on s’organise. Ainsi, Marc Tarabella, eurodéputé-bourgmestre d’Anthisnes, a pris l’habitude d’aller retirer les masques à Liège pour plusieurs communes à la fois, autant que possible, selon la limite de capacité de sa voiture. «Autant rationaliser les trajets et les sorties, indique-t-il. J’embarque dans mon coffre et sur les sièges arrière le maximum de matériel. Je les dépose à Anthisnes et chaque bourgmestre vient chercher son stock. Une belle collaboration entre Communes.»

Vendredi, le bourgmestre anthisnois gérait un nouvel arrivage. «Ici, il s’agit d’une commande réalisée par le centre de planification d’urgence de la Province. Anthisnes a reçu 1 000 masques FFP2 destinés aux homes. Ils seront destinés à la Caponnière à Villers-aux-Tours, centre pour personnes autistes. Et on a aussi reçu 100 masques pour les médecins généralistes.» Il a également embarqué les boîtes de Ferrières (environ 900 masques), d’Ouffet (environ 600 masques) et de Hamoir (800 masques). «À Anthisnes, la distribution est prévue lundi (NDLR: hier). 

L'article en entier à lire ici