Cette crise sanitaire pose beaucoup de questions. A mon niveau de parlementaire, c'était l'occasion d'interroger le Ministre-Président Pierre-Yves Jeholet sur la coordination des actions menées dans ce cadre mais aussi, conjointement avec la députée Sybille de Coster-Bauchau et le député Hervé Cornillie, le Ministre Frédéric Daerden sur cette lutte contre le virus au sein des services du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

coronavirus

Ce n’est plus la peine de préciser que cette crise du Coronavirus que notre pays traverse actuellement est une crise sans précédent. Une crise exceptionnelle qui demande des mesures exceptionnelles, et ce dans une situation politique déjà complexe.

L’ampleur de la pandémie et des mesures à prendre a rendu plus nécessaire que jamais une bonne coordination entre tous les niveaux de pouvoir du pays. Ainsi qu’une excellente coordination au sein de chaque gouvernement. Comment décririez-vous l’action de coordination au sein du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont le rôle vous incombe?

On le disait, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Ainsi, les entités fédérées ont-elles été autorisées à participer au Conseil National de Sécurité. Comment se passe cette mission que vous suivez pour la FWB? Que pensez-vous de cette initiative? Serait-elle à réitérer à l’avenir, en cas d’éventuelle nouvelle crise majeure?

Ces responsabilités importantes et qui on le suppose prennent beaucoup de temps, de réunions, briefings et autres, vous laissent cependant le temps de l’initiative si l’on pense au Fonds d’Urgence déconsolidé avec financement participatif des citoyens et du secteur privé ou encore au projet d’acquisition d’ordinateurs portables reconditionnés pour les élèves des écoles. Pourriez-vous nous en dire plus sur ces initiatives? Quand seront-elles effectivement en place? Y a-t-il d’autres projets en réflexion dont vous pouvez déjà nous parler? 

La réponse du Ministre Jeholet


La Belgique figure aujourd’hui parmi les pays les plus touchés dans le monde par la pandémie du coronavirus. Suivant les décisions qui ont été prises par le Conseil National de Sécurité, la pratique du confinement est aujourd’hui largement appliquée par les citoyens et, partant, quand cela est possible, la pratique du télétravail est soutenue au niveau des travailleurs. Face à cette situation de crise sanitaire, les services publics ont également été amenés à s’adapter afin de permettre la continuité des politiques à la collectivité, à la fois pour favoriser le travail à domicile mais aussi pour protéger celles et ceux qui ne peuvent exercer leurs fonctions à distance (agent de maintenance, service d’accueil, tri postal, etc.).

 

Aussi, Monsieur le Ministre, nous aurions souhaité prendre connaissance des actions retenues au niveau des différents services du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour faire face à la problématique exposée. Concrètement, pouvez-vous brosser la teneur des mesures qui ont été définies et appliquées pour les agents? Quelle est actuellement la proportion des travailleurs qui pratiquent le télétravail en période de confinement? Enfin, des échanges de bonnes pratiques ont-ils été réalisés avec les administrations des autres niveaux de pouvoir?


La réponse du Ministre Daerden